top of page
C'PERMIS 86

ÉVALUATION DE DÉPART (PERMIS B)

 

 

L’évaluation, d’une durée d’une heure, a pour objectif de faire une estimation du volume d’heures nécessaires à l’élève pour devenir un conducteur sûr et ainsi réussir l’examen du permis de conduire.

 

Cette évaluation se déroulera sur un véhicule en boîte manuelle.

Le support utilisé est le document « Fiche d’évaluation ».

 

Il sera bien précisé que cette estimation prendra en compte le parcours de l’élève durant toute sa formation et que l’auto-école se réserve le droit d’enlever des leçons prévues si celles-ci ne s’avèrent pas nécessaires ou d’en ajouter si le niveau requis est insuffisant.

 

Durant cette évaluation, l’enseignant de la conduite prendra, tout d’abord, des informations sur le candidat (Nom, prénom, date de naissance, adresse, …), testera son acuité visuelle et s’informera sur d’éventuelles incompatibilités avec la conduite.

 

Le candidat sera ensuite questionné sur son expérience en tant qu’usagers de la route (a-t’ il un autre permis, a-t’ il déjà manipulé un véhicule, si oui avec qui et qu’a-t‘ il expérimenté).

Des questions lui seront également posées sur sa connaissance du véhicule et sur son attitude à l’égard de l’apprentissage et de la sécurité routière (15 minutes).

 

Puis en pratique, l’enseignant évaluera les compétences psychomotrices de l'élève (20 minutes) : Installation au poste de conduite, exercices de démarrage/arrêts et selon la dextérité de l'élève : retour à l'auto-école avec uniquement volant + clignotants ou volant + clignotants et boîte de vitesses.     

 

A la fin de cette évaluation, un bilan sera effectué (15 minutes) avec le candidat et un volume de formation prévisionnel lui sera délivré, volume qu’il pourra accepter (accord et signature d’un contrat) ou refuser.

 

L'expérience et le professionnalisme des moniteurs permettent de déterminer un nombre d'heures relativement conforme à la réalité. Le nombre d'heures est cohérent avec le niveau de l'élève.

Le procédé d'évaluation est disponible au sein de l'établissement.

 

 

TARIF EVALUATION : 32€

Toutes les personnes inscrites sur l’auto-école associative C’Permis 86 le sont par prescription unique de travailleurs sociaux (Pôle Emploi, Assistantes sociales de secteur, MLIP, SIAE…).

 

Les fiches de prescription reçues par C’Permis 86 sont transmises aux CEMI, Conseillers En Mobilité Insertion,  qui réalisent un diagnostic mobilité individuel et une fiche synthèse de la situation de la personne.

Une fois par mois la commission « permis » composée du responsable du pôle mobilité, des conseillers en mobilité, des enseignants de la conduite et de la secrétaire de l’auto-école étudie les demandes.

Si la préconisation mobilité s’axe autour d’une intégration à C’Permis 86 alors la personne est orientée vers l’auto-école en vue d’effectuer une évaluation de conduite.

 

L’évaluation de départ est effectuée avec l’outil « fiche pour l’évaluation de départ B » (cf. ci-joint). Elle est d’une heure environ et réalisée en voiture  boîte manuelle ou boite automatique. Ce passage nécessaire et obligatoire permet de définir l’estimation du nombre d’heures de conduite en considérant les éventuelles difficultés de l’élève.

 

L’enseignant relève ainsi via la grille d’évaluation les points négatifs et les points positifs, ce qui permet de calculer un résultat.

Les apprentissages peuvent-être plus ou moins longs en fonction des compétences du candidat mais le but est bien d’atteindre l’objectif de conduire en autonomie et d’avoir toujours un comportement sécuritaire.

En fonction du niveau de l’élève relevé à la fin de l’évaluation le nombre d’heures est précisé et noté sur la fiche d’évaluation, le  formateur explique et justifie l’estimation et l’orientation proposée. Le compte rendu final de l’évaluation mentionne le nom et le numéro de l’autorisation d’enseigner de l’enseignant.

 

  • Les différentes propositions de formation, durée et volume d’heures :

 

L’expertise du formateur s’avère ici très importante, parfois délicate, puisque le candidat est dans l’attente de la conclusion du résultat et des possibilités réelles ou pas.

Les possibilités et les aptitudes de l’élève peuvent-être différentes malgré un résultat au premier abord identique.

Le public venant d’horizons divers que nous recevons cumule de nombreuses difficultés telles qu’ :

  • Une compréhension limitée du français associée le plus souvent à un vocabulaire restreint,

  • Un manque de confiance en soi, conséquence d’échecs scolaires répétés,

  • Des difficultés de synchronisation et/ou des problématiques cognitives freinant un apprentissage traditionnel

 

Si la personne a de réelles difficultés de compréhension, ne comprenant pas les recommandations, ou étant dans l’incapacité de reproduire les diverses démonstrations  (répétées 3 fois pour chaque exercices demandés) ou présentant une tension voire une peur de la conduite, le nombre d’heures réel devient très délicat à fixer.

Des problèmes psychologiques peuvent-être parfois également repérés.

Ainsi, le résultat défini peut dépasser les 80 heures sans pouvoir être sûr d’un résultat positif.

Un travail en amont est dans ce cas envisagé, auprès de structures travaillant sur les savoirs de bases du français, ou/et de spécialistes tels que des sophrologues, psychologues…

La personne sera réorientée vers le conseiller en mobilité qui étudiera un mode de déplacement adapté à ses besoins et capacités.

 

Lorsqu’il s’avère possible pour la personne d’intégrer l’auto-école, plusieurs possibilités de formations lui sont proposées :

  • La formation traditionnelle

  • La conduite accompagnée

  • La conduite supervisée

 

C’est l’enseignant de la conduite qui détermine si la formation est préférable sur véhicule boite manuelle ou sur véhicule boite automatique avec les arguments justifiant le choix proposé. 

 

La grille d’évaluation est en 2 parties : la fiche élève est remise à l’élève en mains propres,

la fiche école est conservée dans le dossier de l’élève.

 

Un devis de formation précis est établi afin que la personne envisage son entrée sur l’auto-école et anticipe le coût de sa formation.

Dès que les pièces administratives sont rassemblées, le contrat de formation est signé, la formation peut commencer.

 

Le procédé de positionnement et d’évaluation utilisé au sein de l’auto-école associative C’Permis 86 est à disposition du public sur simple demande via le classeur « label qualité » au secrétariat.

 

Décrire les modalités de la prise en compte du handicap

 

L’auto-école associative C’Permis 86 n’est pas spécialisée pour un public porteur de handicap mais  est attentive à la question du handicap, elle a toujours anticipé la prise en compte « des différences ».

 

Le Conseiller En Mobilité Insertion, lors du diagnostic mobilité, informe le public, détaille les prérequis, les objectifs, la durée de formation, les modalités d’inscription, les tarifs, les contacts, les méthodes mobilisées et les modalités d’évaluation.

 

Lors de l’échange il peut apparaitre un handicap ou un souci de santé qui sera pris en compte et notifié dans la fiche synthèse destinée à l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui effectuera l’évaluation de départ.

 

La personne peut alors avoir obligation de faire évaluer ses capacités et aptitudes à conduire auprès d’un médecin agréé ou d’une commission médicale de la Préfecture.  

 

Notre référent handicap s’informe via la Direccte et l’Agefiph et accompagne les personnes formées. Il est à l’écoute, l’accompagnement peut être individualisé.

Mais le handicap ne concerne pas uniquement le référent handicap, toute l’équipe pédagogique et le pôle solidarité sont concernés car le handicap peut être visible et invisible.

Il faut adapter la pédagogie et tenir compte des individualités et anticiper les besoins de la personne en amont.

Si nous ne pouvons prendre en compte une situation, la personne est redirigée vers les conseillers en mobilité qui orienteront vers un organisme spécialisé.

bottom of page