top of page
C'PERMIS 86

FORMATION PERMIS B

(boîte manuelle – boîte automatique)

 

La formation traditionnelle au permis B permet le passage de l'épreuve pratique à partir de l'âge de 18 ans. La formation peut toutefois être entamée dès 17 ans.

 

La formation théorique (non comprise dans la formule B traditionnelle, voir code et tarif)

 

La formation pratique (20h minimum sur boîte manuelle, 13h minimum sur boîte automatique)

 

La formation pratique porte sur la conduite d’un véhicule et sur la sensibilisation aux différents risques de la route.

 Quatre compétences sont enseignées et doivent être acquises en fin de formation :

  • Maîtriser le maniement du véhicule dans un trafic faible ou nul,

  • Appréhender la route et circuler dans des conditions normales,

  • Circuler dans des conditions difficiles et partager la route avec les autres usagers,

  • Pratiquer une conduite autonome, sûre et économique.

 

Chaque compétence et sous-compétence seront traitées en abordant les points suivants :

  • Le pourquoi

  • Le comment

  • Les risques

  • Les influences de l’entourage et du mode de vie de

  • Les pressions exercées par la société, telles que la publicité, le travail, etc...

 

La formation permis B se base sur le REMC.

 

FORMATION B TRADITIONNELLE : 851 €

                                             

Cette formule comprend :

- Les 20 heures minimum obligatoires (13 heures minimum sur boîte automatique, soit un total de 589 €)

- Les fournitures pédagogiques

- Les cours théorie véhicule

- L’accompagnement à l’examen pratique

  • Qui sont les publics concernés par l’auto-école associative ?

Il y a plusieurs types de personnes qui correspondent aux critères pour prétendre à passer le permis de conduire dans l’auto-école sociale. La plupart du temps il s’agit de jeunes sans qualification, de mères célibataires, de demandeurs d’emploi, d’apprentis, etc. Ces difficultés sont souvent combinées à des difficultés économiques, sociales, comportementales, à des problèmes de santé, d’addiction ou d’isolement, etc. Il s’agit donc d’un public particulier, l’auto-école sociale dispose donc d’un devoir d’orientation et de conseil auprès de ses clients.

 

  • Quels sont les avantages d’une telle auto-école ?

Il y a plusieurs points avantageux pour les publics concernés à faire appel à ce type d’établissement. Premièrement, le temps. En effet, dans ce parcours, la préparation du permis sur un an, un an et demi, voire deux ans, offre à l’ensemble des travailleurs sociaux le temps d’une action en profondeur. La préparation du permis qui motive le jeune ou moins jeune réduit considérablement les risques de « perte de contact ». L’auto-école  sociale prend le temps de cerner, de comprendre et de conseiller les candidats.

Dans un second temps, la préparation du permis nécessite des conditions minimales tant en matière de connaissances (de la langue, des mathématiques, en logique, etc.) qu’en matière de compétences physiques (santé, coordination des mouvements, comportements…). Motivé par le projet, l’apprenant se prête plus facilement aux différentes exigences dont il comprend le sens : une visite médicale, une consultation spécialisée, un cours d’alphabétisation etc.

L’école de conduite en lien avec les référents sociaux a noué des partenariats afin de faciliter l’articulation entre emploi et formation durant la préparation du permis. Chantier d’insertion, ou sur un bassin d’emploi permettent de combiner emploi (urgence première du bénéficiaire) et formation (intérêt premier de l’investissement de fond public). 

Une initiative qui permet donc aux personnes en difficultés de se motiver et de s’insérer plus sereinement dans la vie active.
Comme nous l’avons dit précédemment, chacun sa cible, chacun sa philosophie, l’incontournable est de savoir tenir sa stratégie et ne pas s’éloigner de ses propres objectifs.

                                  

PARCOURS DE FORMATION PERMIS B

Boîte manuelle ou boîte automatique

 

Vous allez apprendre à manipuler une automobile, à circuler dans différentes configurations et à en connaître les risques et les limites. Cela demande de la motivation et de la persévérance.

Le parcours de formation qui vous est proposé vous permettra de progresser, de connaître les règles du code de la route, de devenir un conducteur responsable et de vous préparer aux examens du permis de conduire.

En signant un contrat avec notre auto-école, vous vous engagez à suivre le programme de formation suivant :

 

Parcours théorique

 

La formation aux cours théoriques, portant sur différentes thématiques, se déroule collectivement, dans les locaux de l’école de conduite, et est dispensée en présence d’un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité.

Les thèmes travaillés :

  • L : la circulation routière

  • C : le conducteur

  • R : la route

  • U : les autres usagers

  • D/A : les notions diverses/porter secours

  • P : prendre et quitter son véhicule

  • M : la mécanique et les équipements liés à la sécurité

  • S : la sécurité du passager et du véhicule

  • E : l’environnement

 

Les horaires des cours théoriques sont affichés dans l’établissement.

La formation théorique associée à des questions d’entraînement au code pourra être suivie soit dans les locaux de l’école de conduite avec un support média tel que lecteur DVD, vidéoprojecteur, boitiers Digi-Quiz pro, DVD des différents fournisseurs, Box avec des mises à jour actualisées du code de la route ou avec un enseignant, soit sur Internet (en souscrivant à Prép@code).

L’enseignant vérifie régulièrement la progression de l’élève par l’intermédiaire du dossier (suivi code) propre à chaque apprenant et du logiciel DIGI-QUIZ.

 

Les cours de code sont adaptés à chaque élève en tenant compte de leurs difficultés spécifiques (manque de connaissance, difficulté d’analyse, de bien rechercher les détails sur une photo, la compréhension et nuance de phrase, la négation, l’affirmation).

L’enseignant est là pour valoriser chaque personne en les incitants à apprendre pour mémoriser et avancer dans la formation. Un travail personnel est souvent demandé et vérifier lors des séances suivantes.

 

La formation théorique se déroule soit en utilisant un support média et test, soit par thème ou une série de 40 questions suivi de la correction. Lors de cette dernière chaque personne répond à tour de rôle à une question.

Ou un cours théorique (support papier, tableau ou planche…) et exercice par rapport au thème travaillé.

Une fois par mois, en cours collectifs, les grands thèmes de la sécurité routière sont travaillés et plus développés (alcool, stupéfiants, vitesse, défaut de port de la ceinture de sécurité routière, distracteurs, …) en présentiel d’un enseignant.

Parcours pratique

 

Durée de la formation :  

• Première partie : Formation initiale de type théorique (code). La durée du forfait dans l'auto-école C'PERMIS est de 6 mois.

• Deuxième partie : Formation initiale de type pratique avec une partie théorique qui durera 20H minimum en boîte manuelle ou 13H minimum en boîte automatique. La durée sera aussi déterminée par l'évaluation de départ avant la signature du contrat.

 

Pendant la phase pratique, vous serez amené à circuler et travailler diverses situations de conduite :

- en ville ;

- en rase campagne ;

- sur voie rapide ;

- la nuit (si le cas se présente).

 

Un voyage école pourra vous être proposé en fonction de la disponibilité, de votre niveau de formation afin d'apprendre à lire une carte, à utiliser un GPS, à favoriser l'autonomie et à apprendre en observant les autres élèves.

Le voyage école s’effectue avec un groupe de 3 élèves sur une journée. Chacun conduit à tour de rôle par voiture sur boîte automatique ou boîte manuelle.

Placé à l’arrière de la voiture, vous observez l’élève qui conduit et vous écoutez les explications et les conseils de l'enseignant. Vous faites part de vos observations et de vos réflexions pendant cette écoute.

Ce voyage école permet, pour des personnes qui n’ont pas la possibilité ou qui n’osent pas sortir de leur environnement, de se rendre compte qu’avec un véhicule on peut découvrir d’autres lieux accessibles facilement. Cela permet de déclencher une autonomie, du lien et un désir d’aller de l’avant, de s’engager vers d’autres horizons comme la recherche de travail ou de loisir et même de faire partager à sa famille d’autres lieux.

 

Déroulement de la formation

 

La mobilité est devenue un critère essentiel pour s’insérer dans la société.

Plusieurs moyens peuvent être envisagés en fonction de son lieu d’habitation.

L’automobile est plus que jamais devenue non seulement un outil d’intégration sociale pour les jeunes et moins jeunes mais aussi pour bénéficier d’une autonomie au regard des exigences liées aux études, aux formations, stages, au travail et aux loisirs.

 

Le but de la formation n’est pas simplement d’envisager le permis de conduire mais aussi et surtout d’être responsable, d’être capable d’agir toujours en toute sécurité et de travailler en terme d’anticipation par rapport aux aléas de la route.

Le formateur est là pour bien faire assimiler à l’élève qu’il doit toujours assurer la sécurité, être sûr de lui et non pas agir au hasard en imaginant que les autres usagers ont forcément compris ses intentions.

Cette formation est évolutive, adaptée, personnalisée à l’élève, tient compte des compétences et suit le programme du Référentiel pour l’Education à une Mobilité Citoyenne.

 

Lors de chaque leçon, qui peut être d’une ou deux heures, le ou les objectifs de travail sont fixés en début de séance avec, par la suite, des exercices adaptés.

A la fin de la séance un bilan est effectué en premier par le ressenti de l’élève et ensuite l’enseignant amène les corrections nécessaires en précisant clairement le niveau réel. Cet échange continu permet de préciser ensemble le travail à poursuivre lors du prochain rendez-vous. Un travail personnel est demandé pour que l’élève soit prêt psychologiquement pour la suite de la formation.

La progression est notée dans la fiche de suivi par l’enseignant et sur le livret d’apprentissage par l’élève. L’apprenant aura ainsi la possibilité de se rendre compte de son évolution, de sa réussite et d’apprécier les éléments à retravailler ou travailler.

 

Lorsque l’ensemble des compétences exigées sera validé par l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière vous serez mis en situation d’examen blanc et par la suite vous serez présenté à l’examen du permis de conduire.

 

Etre âgé au jour de l’examen du permis de conduire de 18 ans minimum.

 

Le jour de l’épreuve, il faut vous munir d’une pièce d’identité valide.

Après obtention du code, vous devez, dans un délai maximum de 5 ans à partir de la date d’obtention du code, passer l’examen pratique de conduite.

Durant ces 5 ans, vous avez droit à 5 présentations maximum pour réussir l’épreuve pratique.

Les résultats sont envoyés par courrier ou par mail à l’auto-école.

Compétences évaluées :

L’épreuve pratique permet d’évaluer :

  • le respect des dispositions du code de la route,

  • votre connaissance du véhicule,

  • votre maîtrise des commandes et de la manipulation du véhicule,

  • votre capacité à assurer votre propre sécurité et celles des autres usagers sur tout type de route, à percevoir et anticiper les dangers,

  • votre degré d’autonomie dans la réalisation d’un trajet,

  • votre capacité à conduire en respectant l’environnement et en adoptant un comportement courtois et prévenant envers les autres usagers.

 

Déroulement de l’épreuve :

L’épreuve dure 32 minutes. Vos documents d’examen sont vérifiés.

Si vous avez suivi une formation selon la formule de l’apprentissage anticipé de la conduite, votre attestation de fin de formation initiale est vérifiée pour s’assurer que vous avez respecté la durée minimale d’un an de conduite accompagnée.

Le test de conduite comporte notamment :

  • la vérification d’un élément technique en relation avec la sécurité routière, à l’intérieur ou à l’extérieur du véhicule, et une question sur les premiers secours

  • la réalisation de deux manœuvres différentes : un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière (marche arrière en ligne droite, rangement en créneau ou en épi, demi-tour…).

Pour être reçu, vous devez obtenir au moins 20 points et ne pas commettre d’erreur éliminatoire (exemples : franchissement d’une ligne continue, circulation à gauche, non respect d’un signal prescrivant l’arrêt…).

Résultat de l’examen :

À l’issue de l’épreuve pratique, l’inspecteur ne vous communique pas oralement le résultat.

Vous pouvez connaître le résultat de votre épreuve pratique 48 heures après l’avoir passée en utilisant le téléservice mis en place sur le site de la Sécurité routière et mis en lien sur ce site suivant :

http://www.securite-routiere.gouv.fr/permis-de-conduire/resultats-du-permis-de-conduire.

Vous aurez besoin de votre numéro d’enregistrement en préfecture (renseigné sur la photocopie du cerfa 02) de votre date de naissance et de la catégorie dans votre cas mettre « B ».

Celui-ci est visible 2 jours après le passage de l’examen sur le site.

 

En cas d’échec, vous recevez un bilan précis de votre prestation.

 

Si le résultat est favorable, vous devez, pour conduire dans l’attente de l’envoi de votre permis de conduire, obtenir le certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) , soit en le téléchargeant directement par le biais du téléservice, soit en le demandant à votre auto-école.

 

Avec une pièce d’identité, le CEPC tient lieu de permis de conduire pendant 4 mois à compter de la date d’examen. En cas de contrôle des forces de l’ordre, ce certificat peut être présenté en version papier ou sur un smartphone ou une tablette.

Pour info : le CEPC ne permet pas de conduire à l’étranger.

bottom of page